top of page

Thérapies holistiques ou "médecines douces " : comment bien choisir son praticien ?

Dernière mise à jour : 28 févr.

A l’heure des doutes, retrouvons les bases d’un bon choix …




Il est aisé de constater 2 phénomènes : le nombre de disciplines des médecines dites « douces » est en forte expansion - tout comme le nombre de praticiens- et de plus en plus d’actions ou ‘informations incitent à la prudence.

Si vous choisissez d'avoir recours à une pratique holistique, voici quelques conseils pour vous aider ...


En préambule, il essentiel de préciser que rien ne remplace l’avis médical : le médecin est la personne référente pour toute maladie.

Un thérapeute ne peut pas délivrer de diagnostic, ni de traitement, ne peut pas inciter à changer de médecin ou à refuser un traitement médical posé par son médecin.


Qu’appelle t’on thérapie holistique ? 

Ce type d’approche se fonde sur les médecines traditionnelles qui visent à avoir une approche préventive plutôt que curative et qui considèrent la personne dans sa globalité, en portant tant sur le corps que l’esprit.

L’origine étymologique est grecque : hólos signifiant "entier".

Ainsi l’état émotionnel, psychologique, environnemental, de la personne est également pris en compte.

Le terme environnemental peut lui-même rassembler un large spectre allant de l’environnement socio-culturel aux habitudes alimentaires (diététique).


Qui choisir ?


Le choix d’une discipline peut se faire à la suite d’une lecture, d’une recommandation ou d’une recherche personnelle (annuaire, internet, …).


Quelle que soit la discipline, le praticien ou la praticienne doit pouvoir répondre à différents critères :



-       Avoir une assurance pour sa pratique et son lieu de travail,

-      Avoir le diplôme requis à la pratique : rechercher des informations sur l’école ou la ou les formations reçues

-      Devoir de non-jugement : conserver la neutralité nécessaire face au contenu des propos dévoilés, aux attitudes, à la religion, la culture .

-       Savoir orienter un client si les compétences ne sont pas adaptées à ses besoins

-    Si le secret professionnel engage le thérapeute : par exemple, les sophrologues s’engagent à respecter le secret professionnel dans une charte qui les lie à leur organisme professionnel de référence

-       Donner une facture en bonne et due forme pour la séance effectuée

-     Proposer un tarif adapté à sa pratique : ni trop bas ni trop haut ; si vous êtes au chômage ou dans une situation financière délicate, n’hésitez pas à en parler à votre thérapeute


       En aucun cas,

  • ie ou la thérapeute ne peut vous proposer de se substituer à un protocole médical.

  • le ou la thérapeute ne doit tenter "d'exercer des pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne," Voici un lien de mise en garde sur les dérives sectaires par l'organisme gouvernemental de référence Miviludes:



Comment chercher ?


Le bouche- à-oreille est bien sûr un élément important. Mais le thérapeute doit vous convenir à vous : Souvenez-vous que vous devez vous sentir à l’aise avec votre thérapeute. C’est l’une des clés de la réussite !

Si ce n’est pas le cas, n’hésitez-pas à en changer car les thérapeutes d’une même discipline peuvent avoir des approches différentes ;  il est tout-à-fait possible que certaines méthodes vous correspondent davantage que d’autres.


Internet, réseaux sociaux peuvent vous donner des indications sur l’implication du thérapeute et sur son travail.

N’hésitez pas à lire le site internet du thérapeute car il reflète souvent son état d’esprit, ses orientations professionnelles, son fonctionnement.


Rechercher le nom du praticien dans l'organisation professionnelle si elle existe car pour y figurer, il faut présenter le diplôme de l’école et l'ecole est elle-même reconnue par l'organisation professionnelle de référence.


N’hésitez-pas à le contacter par téléphone pour poser des questions et échanger avant le premier rendez-vous !

 


En sophrologie...


Sophrologue certifiée RNCP, spécialisation maternité

Pour en savoir plus sur mon diplôme de Maitre Praticien en sophrologie à l'école de formation : Institut Cassiopée, nommé prix 2023 "Psychologies" dans la catégorie services


Pour avoir accès à la charte déontologique et son contenu


Pour avoir accès à l'annuaire de l'organisme professionnel de référence:


Comments


bottom of page