Fatigués pendant l’hiver ? Il est temps de ralentir !

Dernière mise à jour : 16 nov.

Rédactrice: Anabelle Jolly, sophrologue

Chaque année, l’entrée dans l’hiver marque une période où la fatigue semble se faire plus présente. Par ailleurs actualité, météo, baisse de luminosité, attaques virales ou bactériennes peuvent mettre le moral en berne.


Wikipedia définit la fatigue comme " un état résultant de contraintes physiologiques ou psychologiques aboutissant à une diminution des performances physiques ou cognitives.

La fatigue physiologique est réversible avec la mise au repos, qui restaure un niveau normal de performances. La fatigue psychique se manifeste par une baisse de l’attention et de la concentration. »


Les chinois considèrent traditionnellement que l’hiver doit être une période de ralentissement, à l’image de celle de la nature qui rentre en sommeil apparent. Ainsi l’arbre perd ses feuilles à l’automne et semble se figer pendant la période hivernale. En réalité, cette saison est riche : sous terre, les racines se développent, se fortifient. L’arbre se prépare à la vigueur du printemps, à la sortie rapide de ses bourgeons, fleurs et feuilles ainsi qu’à l’agrandissement de sa ramure. Cet éclat du printemps est assimilé à la naissance d’une période Yang dont le point culminant est l’été. L’hiver est une période Yin, d’intériorisation, de calme, de repos destiné à préparer la nouvelle saison.

credit photo: Furong Wang

Dans nos vies quotidiennes, nous faisons régulièrement l’inverse…: La période de Noël est chargée : préparations des fêtes, achats, repas nombreux et festifs, etc ... Et professionnellement, la fin d’année est souvent synonyme de nombreux «dossiers à boucler».

De cette effervescence, associée à la reduction du temps de luminosité quotidienne, ressort une sensation assez fréquente de fatigue physique, psychique.


Une interview du docteur Adrian Chaboche (médecin, directeur de centre médical et auteur) dans « le Parisien » attire l’attention sur la fatigue, qui au-delà de 3 semaines, doit nous alerter.

Celui-ci précise : « être fatigué fait partie de la vie. Le philosophe Levinas considérait qu’à « l’état basal », lorsqu’on ne fait rien, on est fatigué. Et quand on s’active, avec des loisirs par exemple, on va se défatiguer. C’est très intéressant car cela suppose qu’il y a une bonne fatigue, valorisante, énergisante. Lorsque vous faites du sport, vous ressortez, vous avez pris un coup de boost. La mauvaise fatigue, c’est celle dont on ne récupère pas avec le repos. C’est la définition pathologique : je peux dormir douze heures par jour et cela ne changera rien. »


Toutefois, quand la fatigue persiste et a des conséquences au quotidien, il est important de consulter pour faire un bilan médical. Le médecin abordera notamment les sujets suivants : symptômes, durée, antécédents médicaux, état psychologique, qualité du sommeil, mode de vie, évènements récents etc…

Ce bilan doit permettre d’orienter le diagnostic. Par ailleurs, une fatigue matinale sera plutôt d'origine fonctionnelle alors qu'une fatigue augmentant au cours de la journée sera plutôt en faveur d'une maladie organique.

A l’issue du bilan médical et passé 6 mois, la fatigue pathologique est alors considérée comme chronique.


Que faire ?

Prendre conscience de cette fatigue et se poser la question : « au fond de moi, j’ai besoin de quoi ? »

Au delà du constat : réagir…et ralentir:

- Se ménager des pauses, ralentir le rythme

- Aménager son emploi du temps, reculer les échéances non indispensables.

- S’accorder du temps pour soi : s’offrir ou se faire offrir un moment relaxant

- Profitez de la luminosité en pratiquant – sans excès- marche à pied ou sport en extérieur ( vélo, tai chi, footing, marche nordique, jardinage,…).

- Avoir une hygiène de vie : des horaires réguliers de coucher et de réveil, favoriser une activité calme avant d’aller dormir, évitez les repas copieux, les excitants (caféine, alcool,..), adopter une alimentation variée et équilibrée.

- Attention aux compléments alimentaires et les bénéfices annoncés prometteurs. Préférez un rendez-vous avec un(e) diététicien (ne) , un(e ) naturopathe confirmés (es).!

- Si cela persiste n’hésitez pas à consulter un médecin


Que peut faire un praticien en relaxation et sophrologie ?

Un rendez-vous permet tout d’abord de s’accorder du temps pour soi et relâcher ses tensions.

Le thérapeute pose les questions appropriées en début de rendez-vous pour connaitre les raisons de la fatigue et adapter des exercices. Grâce à des techniques de respiration et de visualisations, des images positives, il accompagne son client vers un état de relaxation profonde proche du sommeil. Cet état est à la fois profondément ressourçant et énergisant, si l’intention est la vitalité.

Les troubles du sommeil peuvent également être traités.


Pour plus d’information sur les accompagnements, n’hésitez pas à consulter le site internet : https://www.apreslapluie-sophrologie.com


Sources:

Le Parisien du 10 décembre 2021

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fatigue_(physiologie)

"Yin yang, la dynamique du monde" de Cyrille J.-D Javary, ed Albin Michel